Warning: array_merge(): Expected parameter 2 to be an array, bool given in /home/clients/2356c39f04f4a4696bd9d904880beb9f/web/wp-content/themes/gchg/vendor/soberwp/controller/src/Controller.php on line 151
Qu'est-ce qu'une coopérative ? - GCHG

Qu’est-ce qu’une coopérative ?

Le tout vaut plus de la somme de toutes ses parties

Une structure juridique emprunte de solidarité

La coopérative est une société dont le capital est constitué des parts sociales (et cotisations) souscrites par les membres-coopérateurs. Dans le cas des coopératives de logement, la coopérative se situe à mis chemin entre la propriété et la location. En effet, le coopérateur est co-proriétaire de la structure (la société coopérative et son/ses bâtiments) mais est locataire d’un bien particulier (son logement) auprès de la coopérative. Le principe coopératif permet aux individus de mettre leurs ressources (financière, savoir-faire etc…) en commun de manière à construire les logements dont ils ont besoin et qu’ils n’auraient pas les moyens de réaliser individuellement. En outre, quel que soit le nombre de parts sociales qu’il détient, chaque sociétaire dispose d’une voix à l’Assemblée générale. 

Du logement abordable, sans but lucratif et non spéculatif

Les coopératives permettent également de construire des logements envrion 30% moins cher que les acteurs immobliers privés traditionnels. En effet, de part leur statuts, les coopératives s’interdissent tout but lucratif, le versement d’intérêts sur parts sociales est limité (la plupart n’en verse pas) et le rembousement des parts sociales lorsqu’un membre quitte la coopérative ne dépasse pas la somme investie à l’entrée. Ainsi, toute spéculation est évitée. Par ailleurs, les membres coopérateurs sont tant propriétaires de la coopérative que locataires des appartements. Ils n’ont donc aucun intérêt à rechercher une plue-value financière puisque celle-ci sera repercutée sur leur loyer. Le modèle coopératif tend au contraire à la recherche du meilleur rapport qualité-prix de l’habitat. 

Une structure démocratique qui favorise la participation

Les décisions prises par la coopérative revennent à ses membres-coopérateurs, soit directement en Assemblée générale, soit indirectement par l’élection d’un Conseil d’administration. Les membres ont donc l’opportunité de participer aux orientations générales de la coopérative et contrôler la gestion du Conseil d’administration de manière à ce que celui-ci respecte leurs priorités, valeurs, intérêts et aspirations. Par ailleurs, les coopératives dites « participatives » intègrent plus largement leurs membres dans la conception des futurs logements, les infrastructures et aménagements extérieurs et la gestion des espaces communs : une manière de favoriser un mode de vie plus collectif basé sur les échanges, la convivialité et la création de liens sociaux. Les coopératives permettent une nouvelle manière d’habiter dans laquelle les besoins et envie des habitant-e-s se retourvent au cœur du projet d’habitat. 

Un habitat qui respect les principes du développement durable

De plus en plus de coopératives inscrivent leurs choix et leurs actions dans une démarche de construction et d’habitat durable. L’objectif général est de limiter leur impact sur l’environnement en améliorant la preformance énérgétique de leurs bâtiments, en privilégiant les matériaux respectueux de l’environnement et en élaborant des solutions innovantes de gestion des déchets. Les coopératives d’habitation mènent des reflexions approfondies sur la manière d’aménager l’espace urbain pour que leur insertion dans un quartier bénéficie à l’ensemble des ses habitant-e-s. Promotion d’une mobilité durable, aménagement d’espaces communs géré par les habitant-e-s et préférence pour les commerces de proximité et l’économie collaborative sont autant de démarches qui permettent aux coopératives d’améliorer la qualité de vie de leurs membres mais également de tout un quartier.