Les Sciers

Les Sciers

Le projet comprendra des logements allant de 2 ou 3 à 6 pièces, de façon à ce que différentes populations cohabitent et qu’une mobilité soit possible au fil du temps au sein de la coopérative. Trois éléments prévaudront dans la conception des logements, afin d’assurer une habitabilité optimale : des espaces généreux, un usage maximal de la lumière naturelle, afin de favoriser le bien-être et de réduire la consommation d’énergie, enfin une isolationphonique optimale, préservant l’intimité des locataires, nécessaire au vivre ensemble. Afin de développer l’appropriation de leur lieu de vie par les habitants et de favoriser les relations de bon voisinage, deux salles communes sont prévues (au rez et/ou en toiture, si possible). Ces espaces modulables, de taille différente, équipés d’un coin cuisine, permettront d’accueillir tout type de rassemblement : événements personnels (famille, amis), fête des voisins, assemblées de la coopérative, réunions de travail, etc. favorisant le vivre ensemble.
La construction des immeubles sera portée par une démarche éthique et écologique en ce qui concerne les matériaux et les techniques de construction. Pour la structure, le bois est l’une des options envisagées, tandis que, pour le second œuvre, les matériaux naturels et renouvelables seront privilégiés, comme le bois, la paille, la terre cuite. Le bureau atba prévoit de renforcer la cohésion des acteurs travaillant sur le projet en intégrant dès le départ les entreprises de construction ainsi que les coopérateurs intéressés à l’auto-construction dans des processus participatifs.

Les frontages de l’immeuble seront pensés de façon à réduire les surfaces imperméabilisées, qui empêchent le ruissellement des eaux de pluie. La présence de la végétation pourra ainsi être développée et prise en charge par les habitants (bacs à fleurs, massifs…). Des espaces de prairie seront créés, dont la tonte sera limitée. La présence d’un marais pourra abriter toutes sortes d’espèces évoluant en milieu humide. Afin de maximiser l’isolation des toits, de favoriser la biodiversité et d’augmenter la performance des panneaux solaires, une toiture végétalisée sera installée et entretenue durablement. Enfin, on minimisera les éclairages nocturnes qui perturbent et éloignent la faune nocturne. Afin de s’inscrire dans le projet communal de quartier sans voiture, la coopérative entend privilégier la mobilité douce, d’autant plus que le quartier se situe non loin de gare CEVA de Lancy-Bachet. Dans le parking collectif prévu, elle fixera un ratio de places de stationnement faible. Le gain en places de parking pourra être utilisé pour la mise en place d’un atelier de mécanique vélo, ouvert aux habitants du quartier.


Détails du bâtiment

Nombre de logements100
LUP * 1
Minérgie * 1

Coopérative associée