Présentation de la nouvelle secrétaire générale du GCHG

Le Groupement des coopératives d’habitation genevoises a le plaisir de pouvoir compter sur sa nouvelle Secrétaire générale.

Entrée en fonction le 1 octobre 2017, Madame Caroline Marti, 28 ans et au bénéfice d’une solide expérience dans la politique du logement à Genève, a pour mission de renforcer la structure du Groupement en apportant son soutien administratif et logistique aux activités du comité.

Par ailleurs, la Secrétaire générale s’attachera à développer les actions du Groupement autour de trois principaux axes :

  1. Soutien, accompagnement et aide à la coordination des projets des coopératives membres. Le Groupement sera ainsi en mesure d’assurer un suivi optimal des processus d’attribution de terrains aux coopératives et des projets de construction en facilitant le contact avec les partenaires tels que le Département de l’aménagement, du logement et de l’énergie (DALE), la Fondation pour la promotion du logement bon marché et de l’habitat coopératif (FPLC) et les communes.

  2. Organisation et facilitation du partage d’informations et d’expériences. Des séances de réflexions communes, des visites de chantiers et des séminaires faisant intervenir des experts externes seront organisés par la Secrétaire générale qui aura également pour tâche de réactiver et d’animer le « Forum des coopératives ». Ces structures et événements permettront d’apporter une aide adéquate aux primo-coopératives qui pourront ainsi bénéficier de l’expérience de coopératives plus aguerries. Les réflexions communes permettront également de favoriser l’émergence de projets innovants.

  3. Promotion de l’habitat coopératif auprès des communes et du « grand public ». En soulignant les nombreux avantages apportés par les coopératives en terme de niveau des loyers, de qualité architecturale et d’urbanisme durable et participatif, le groupement se donne pour mission de susciter des vocations de futurs coopérateurs-coopératrices au sein de la population et d’encourager les communes à participer au développement de ce mode d’habitat alternatif à travers lequel les habitant-e-s ont l’occasion de prendre en main leur habitat.

Le renforcement de sa structure et le développement de ses activités doit permettre au Groupement de répondre aux nombreux défis qui l’attendent. Le GCHG qui a fait face à un accroissement conséquent de ses membres ces dernières années doit pouvoir leur offrir les prestations qu’ils sont en droit d’attendre. Par ailleurs, le partenariat entre le GCHG et le DALE s’est vu récemment renforcé par l’attribution de quelques 100’000 m2 de terrain à une vingtaine de coopératives. Le suivi de ces projets de construction, qui pourront se développer sur une quinzaine d’années, nécessite une force de travail supplémentaire que la Secrétaire générale apportera au Groupement.